La clinique

418 862-5181

Urgences

418 868-7482

Informations au patient

Dans le but d’améliorer votre expérience avec nous, nous avons mis à votre disposition divers éléments qui vous seront utiles. Ainsi, vous trouverez dans cette section un formulaire pour la prise de rendez-vous en ligne, mais aussi un sondage de satisfaction. Vous savez à quel point vos commentaires sont importants pour nous! Nous vous invitons donc à répondre anonymement à notre questionnaire après une visite.

Nos nouveaux patients trouveront ici le formulaire médical électronique. Si vous le souhaitez, vous pouvez le remplir avant votre première visite. De plus, nous vous avons préparé une section Nouveaux patients. Nous vous y expliquons ce que nous ferons lors de notre première rencontre. Nous vous y indiquons aussi les informations que vous devrez avoir en main afin que votre dossier soit le plus complet possible.

Les articles

Avez-vous une assurance dentaire?

Nous acceptons la plupart des régimes d’assurance dentaire. Le formulaire d’assurance sera acheminé sans frais, par voie électronique. Le montant pour lequel vous êtes couvert est généralement accessible instantanément.

Dans la mesure où votre formulaire ne pourrait pas être transmis par internet, nous vous le remettrons dûment rempli. Il sera de votre responsabilité de le faire parvenir à qui de droit. Dans un tel cas, vous devrez acquitter la totalité des frais relatifs à votre visite.

La Régie de l’assurance maladie du Québec couvre plusieurs soins dentaires pour les enfants de moins de 10 ans, incluant les soins d’urgence.

un examen dentaire, ça ressemble à quoi?

Afin de préserver la santé des dents et des gencives, des visites régulières chez le dentiste demeurent indispensables. D’une manière générale, nous conseillons de fixer un rendez-vous périodique tous les 6 mois.

L’examen de routine comprend la prise de radiographies et une inspection visuelle de l’état de votre bouche. Il nous permet de déceler des anomalies qui peuvent affecter votre santé buccodentaire et même votre santé générale. Au niveau des dents, le dentiste vérifie l’usure des obturations ainsi que la présence de caries, de plaque ou de tartre. La plaque dentaire est un dépôt blanchâtre collé sur la surface des dents. Principalement constituée de bactéries, celle-ci durcit et se transforme en tartre si elle n’est pas éliminée à temps. À ce stade, seul un professionnel dentaire peut venir à bout de le supprimer. Si cette condition reste négligée, divers problèmes menacent d’apparaître à plus ou moins longue échéance.

Il y a aussi l’évaluation de l’espace entre les dents et les gencives. Si l’espace est minime, les gencives se portent bien, mais s’il est plus prononcé, il peut y avoir présence d’inflammation. La prothèse dentaire, le cas échéant, est aussi examinée, de même que la langue, le palais et l’intérieur des joues. En outre, l’examen pour dépister les cancers buccaux est fait d’emblée.

Au cours de cette visite, le dentiste évaluera votre état de santé et votre mode de vie. C’est à ce moment qu’il est important d’indiquer vos habitudes alimentaires (consommation d’aliments sucrés ou acides, d’alcool, etc.). Votre dentiste doit aussi savoir si vous consommez du tabac ou des médicaments et si vous êtes enceinte ou avez accouché dans les derniers mois. Vous devrez aussi l’aviser de vos observations, par exemple une dent branlante ou qui a changé de couleur, des saignements, etc. Comme l’issue de cet examen tient compte des particularités propres à chacun, tout changement à votre état de santé doit être mentionné.

des dents et des gencives en santé

Nous apprenons dès notre plus jeune âge que nous devons brosser régulièrement nos dents pour qu’elles demeurent saines. Mais qu’en est-il de nos gencives?

La gencive est un tissu mou qui recouvre l’os de la mâchoire. Elle sert de socle protecteur pour les dents ; en couvrant les racines, elle les prémunit contre les microbes. Une gencive saine est rose et ferme, adhère bien à la dent et ne saigne pas lors du brossage ou de l’utilisation du fil dentaire.

Voici quelques conseils pour le maintien d’une bonne santé gingivale :

  • Effectuez un brossage tout en douceur à l’aide d’une brosse à poils souples, sans oublier vos gencives (brossez toujours de façon verticale, de la gencive vers la dent)
  • Nettoyez précautionneusement les molaires et prémolaires. (Comme celles-ci sont situées à l’arrière de l’arcade et sont souvent négligées, donc plus sujettes à la plaque.)
  • Jetez un coup d’œil à vos gencives à raison d’une fois par semaine pour demeurer à l’affût des changements de couleur ou de texture
  • Ayez quotidiennement recours à la soie dentaire pour déloger les particules alimentaires coincées entre les dents.
  • Adoptez de saines habitudes alimentaires, en privilégiant les fruits et légumes et en délaissant les aliments acides et trop sucrés.
  • Évitez le tabac.

Plusieurs délaissent la soie dentaire en raison des saignements et la douleur qui s’ensuivent après chaque utilisation. Bien sûr, l’arrêt ne constitue pas la solution. La situation risque de s’envenimer plutôt que de s’améliorer, puisque les saignements sont justement causés par les microbes présents dans la plaque. C’est pourquoi il faut persévérer dans vos bonnes habitudes et consulter un professionnel dentaire si la douleur ou les saignements persistent après deux semaines.

D’ailleurs, il est impératif de consulter régulièrement votre dentiste pour le nettoyage et l’examen périodique. Il s’agit d’une étape importante pour s’assurer que vos dents et vos gencives se portent bien. Ne présentant pas de symptômes à un stade précoce, la maladie gingivale est une affection qui peut progresser au point de s’attaquer à l’os de soutien de la dent lorsque non soignée. Pour éviter les complications et ultimement l’extraction d’une dent, il vaut toujours mieux adopter une attitude préventive et se faire traiter avant que l’affection n’ait pris trop d’ampleur.

vous êtes diabétique? voici 3 mots d'ordre pour une bouche en santé!

Les personnes qui souffrent de diabète doivent accorder une importance particulière à leur hygiène buccodentaire puisqu’elles sont plus susceptibles aux infections de toutes sortes.

Pourquoi le diabète nous rend-il plus vulnérable aux maladies gingivales?

  • Le diabétique produirait moins de collagène aux gencives. Comme cette protéine est responsable de la réparation des tissus, la gencive devient plus prédisposée aux attaques.
  • Le diabète cause aussi une inflammation des vaisseaux sanguins. L’afflux de sang vers les vaisseaux de la gencive diminue, ce qui entrave l’apport nutritionnel vers les gencives et ralentit le processus de guérison des lésions.
  • Dans le cas où la glycémie serait mal contrôlée, les liquides de la bouche contiendraient plus de glucose, ce qui engendrerait la production d’autres organismes, comme les champignons.

Les personnes diabétiques ont plus de mal à lutter contre la plaque bactérienne. En s’accumulant, celle-ci se calcifie et se transforme en tartre. Les gencives deviennent ainsi plus vulnérables à la gingivite, dont les principaux symptômes sont des gencives rouges et boursouflées et une hypersensibilité ou des saignements lors du brossage. Une gingivite non traitée dégénérera éventuellement en parodontite, une infection plus sérieuse qui s’attaque à l’os de soutien des dents.

Le meilleur moyen d’éviter et de prévenir les maladies parodontales est de maintenir l’équilibre de son diabète. Parce qu’une personne qui contrôle bien sa maladie présente un tissu gingival qui se comporte pratiquement pareil à celui d’une personne non diabétique.

L’adoption de saines habitudes buccodentaires, comme le brossage des dents après les repas et l’utilisation systématique de la soie dentaire, est primordiale. Il faut aussi effectuer des visites régulières chez le dentiste et lui signifier tout changement à notre état de santé.

Véritable cercle vicieux, une glycémie non contrôlée pourra aggraver la maladie parodontale, qui à son tour pourra nuire au diabète. Trois mots d’ordre sont donc à retenir pour éviter une dégradation des gencives, de la maladie ou de l’état de santé général : contrôle de la glycémie, hygiène buccodentaire adéquate et vigilance.


Les conseils post-opératoires

Après une chirurgie buccale mineure

Pour accélérer le processus de guérison, nous vous suggérons fortement de respecter les recommandations proposées ci-dessous. Veuillez toutefois prendre note qu’il est tout à fait normal de ressentir un certain inconfort après la chirurgie et d’avoir le bas du visage enflé.

Jour de la chirurgie

  • Utiliser des compresses et les garder en bouche pendant une heure ou deux, tout en maintenant une pression ferme. Substituer les compresses toutes les 20 à 30 minutes, au besoin.
  • Appliquer de la glace sur la joue à intervalles réguliers (20 minutes de glace par heure).
  • En cas de saignements, prendre une gaze ou un sachet de thé légèrement humecté et mordre pendant une vingtaine de minutes.

À éviter

  • Se rincer la bouche ou cracher
  • Boire avec une paille
  • Fumer
  • Consommer des aliments ou breuvages chauds : privilégier de la nourriture froide et molle
  • S’adonner à des activités intenses

Douleur

  • Au cours des premières 24 à 72 heures, prendre un médicament à base d’acétaminophène (Tylenol, Atasol) ou d’ibuprofène (Motrin, Advil) ou encore les médicaments qui vous ont été prescrits pour soulager la douleur, mais éviter l’aspirine.
  • Vous rincer la bouche trois fois par jour avec de l’eau tiède et du sel (2 ml ou 1/2 c. à thé de sel dans 250 ml ou 1 tasse d’eau) le lendemain de la chirurgie jusqu’à la guérison complète.
  • Il est possible que des ecchymoses apparaissent sur votre peau. Celles-ci disparaîtront graduellement après cinq à sept jours.
  • Il est également probable que vous ayez du mal à ouvrir la bouche. L’inconfort se résorbera après quatre ou cinq jours.
  • Si la douleur s’intensifie après trois jours, n’hésitez pas à nous appeler.

Vous vous sentirez mieux après quelques jours et pourrez reprendre vos activités habituelles. En cas de douleur, de saignements abondants, d’enflure persistant plus de 2-3 jours ou de réaction à la médication prescrite, veuillez communiquer avec nous sans plus tarder au 418-862-5181, ou au numéro pour les urgences.

Après l’extraction d’une dent

Pour accélérer le processus de guérison, veuillez appliquer les mesures suggérées ci-dessous. Veuillez toutefois garder en mémoire qu’il est tout à fait normal de ressentir un certain inconfort ou d’avoir le bas du visage enflé après l’extraction d’une dent.

Jour de la chirurgie :

  • Garder les compresses en bouche pendant une heure ou deux, tout en maintenant une pression ferme. Les substituer toutes les demi-heures au besoin.
  • Maintenir la tête en position verticale en tout temps.
  • Appliquer une compresse froide sur la joue à intervalles réguliers (20 minutes de froid par heure).
  • En cas de saignements, utiliser une gaze ou un sachet de thé légèrement humecté et mordre pendant une vingtaine de minutes.
  • Plusieurs patients ont des écoulements sanguins et remarquent une coloration rougeâtre dans leur salive.
  • Limiter les efforts physiques.

À éviter

  • Enlever le caillot de sang coagulé puisqu’il sert à optimiser la guérison.
  • Manger avant l’arrêt des saignements.
  • Boire avec une paille.
  • Se rincer la bouche ou cracher.
  • Fumer ou consommer de l’alcool.
  • Manger des aliments difficiles à mastiquer.
  • Se brosser les dents à proximité de la zone d’extraction pendant les premières 72 heures.

Douleur

Prendre la médication qui vous a été prescrite, au besoin. Prendre les antibiotiques qui vous ont été administrés pour ce traitement, en respectant le nombre de jours indiqué et ce, même en absence de symptômes.

Alimentation suggérée

La journée même de l’extraction, ne consommer que des aliments mous ou des breuvages tièdes. Lorsque vous vous sentirez mieux, vous pourrez recommencer à manger normalement.

Du lendemain jusqu’à la guérison complète

  • Se rincer la bouche trois fois par jour avec de l’eau tiède et du sel (2 ml ou 1/2 c. à thé de sel dans 250 ml ou 1 tasse d’eau).
  • Se brosser les dents et utiliser la soie dentaire tous les jours pour enlever la plaque et favoriser un meilleur résultat à longue échéance. Éviter le brossage autour de la zone d’extraction au cours des premières 72 heures.
  • Éviter de manger des aliments durs (noix, bonbons, glaçons).
  • Il est possible que certains mots soient plus difficiles à prononcer et que votre salive soit plus abondante que d’habitude. Le tout reprendra son cours normal en moins d’une semaine.
  • Il est possible de voir apparaître des ecchymoses sur votre visage. Elles disparaîtront au bout de cinq à sept jours.
  • Certains peinent à ouvrir la bouche jusqu’à cinq jours suivant l’extraction.
  • Si après trois jours la douleur s’accentue au lieu de diminuer, n’hésitez pas à nous appeler.

Soyez sans crainte, vous vous sentirez sûrement mieux après quelques jours et pourrez reprendre vos activités habituelles. En cas de douleur, de saignements abondants, d’enflure persistant plus de 2-3 jours ou de réaction à la médication prescrite, veuillez communiquer avec nous sans plus tarder au 418-862-5181, ou au numéro pour les urgences.

Informations au patient